Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crime

Publié le par TW

Crime s’avance en nombre, énigmé de lueurs,

L’œil faux toujours brillant, et l’œil vrai,

Accablé de tourments, pour conjurer sa peur,

A la honte réserve ses plus lâches traits.

 

Majesté encensée d’angoisse et de fantasmes,

Terrifiant serviteur des causes privatives,

Sournoise damoclès, confortable marasme,

Traine humaine au passage de terreurs plaintives.

 

 Il se laisse sans peine aussi coloniser.

Dans des champs où l’honneur, linceul sacrificiel,

Pour des dieux et des maîtres aux oeuvres damnées,

 

Sert de loi. Et aux peuples tournés vers le ciel,

De sombre couverture au coupable destin

D’avoir commis en guerre un meurtre de voisin.

Commenter cet article