Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Préméditation

Publié le par TW

A ton enterrement je vais,

Le cœur peut-être un peu noué,

Comme si je me souvenais

De ton miroir que j’ai troué.

 

Chaque aube fondante de mauve,

A l’ombre d’une traître pluie,

Dans une odeur poisseuse et fauve

Qu’exhalent de crasseux ennuis.

 

Et puis quand bien tassée la terre

Dans le champ calme d’outre-langue,

Je range froid mon révolver,

 

Je reviens au monde qui tangue.

Je quête à nouveau d’une voix

Qu’encore chante l’être en moi.

Voir les commentaires