Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Kippa

    23 février 2019 ( #Chronique )

    Je n’en avais pas causé jusque maintenant. Et puis, question d’ambiance peut-être, je me dis qu’il faudrait bien, quand même, que j’en dise quelque chose. C’était à l’automne dernier, en pleine tombée de feuilles mortes, en plein raccourcissement des...

  • Ombre

    23 septembre 2019 ( #Douze pieds sur terre )

    Rencontré l’ombre rouge un matin primitif, Clandestine doublure apparue d’un aveu. D’une éclipse pochée par un essor votif. A feux doux l’aube ornait des orgues nuageux. Nul dieu évidemment, ni passé ni présent. Nulle grise fumée, nul élixir complice....

  • Une histoire des banlieues françaises

    19 août 2020 ( #Politique )

    Ecrire un livre d’histoire n’est jamais une mince affaire. Même si l’auteur, dans un probable souci d’humilité, a opté pour un titre modeste, « une » histoire, c’est bel et bien le déroulé de tout ce qui a marqué, imprégné, durant ces cinquante dernières...

  • Des barbares

    19 novembre 2017 ( #Politique )

    Des barbares. Entendons-nous bien lorsque nous les nommons. Des barbares. Ces gens sont des barbares. Ce mot s’est imposé depuis l’antiquité, autant en Egypte qu’en Grèce ou à Rome pour désigner tous envahisseurs. Leurs langages incompréhensibles s’ajoutant...

  • Le temps des cerisiers

    17 décembre 2017 ( #Chronique )

    J’imagine puisque je n’y suis pas. Je n’y suis pas mais je les connais ces allées. Ces petites rues dans les quartiers résidentiels, dans les cités pavillonnaires ajoutées à des villages, dans les banlieues préservées, pas forcément cossues, et pourtant...

  • Ronde

    18 décembre 2017 ( #Douze pieds sur terre )

    Dans un virevoltant bouquet d’éventails, vivre De lames hérissées en griffes animales. A la renverse tête au bout des reins et suivre Une ronde foraine à la joie infernale. Tournoyer, tournoyer, parmi des fleurs diaprées, Des pétales de peau comme des...

  • Madame B

    14 janvier 2018 ( #Chronique )

    Non ce n’est pas parce que ça va tout bientôt faire dix ans. Dix ans que … hop ! … Ah non, vingt ans ! Vingt ans déjà ! Que hop… Plus rien… Une pluie de cendre … Non. Ce n’est pas seulement pour ça. C’est simplement que oui, ça aussi, ce fut un jour de...

  • Trouble

    15 janvier 2018 ( #Douze pieds sur terre )

    L’ennui gonfle sa propre voile D’une haleine empesée d’alcool, Flasque panse de molle toile Plus ou moins resserrée au col. Glisse ballant insubmersible Au dos d’une lame étendue, Onde sans vent, presque illisible, Sans écume et sans or perdu. Flottent...

  • Hallumination

    08 juillet 2018 ( #Douze pieds sur terre )

    En simple habit de peau, le fils d’une gorgone, Casqué de cauchemar, chevauche aveuglément Une ellipse de vent de soufre et de carbone Au-dessus des morts-mondes couverts de ciment. Une rengaine symphonique électrifiée Par des parques de fer, jette des...

  • Ver

    14 janvier 2019 ( #Douze pieds sur terre )

    Toisant, pensif, le frère, éternel assassin, Ecoeuré de batailles au nombre sans fin, Qu’une froide mémoire sacralise en vain, Le ver est dans le fruit et regarde Caïn. Triste, mélancolique et dans les airs fumeux Balançant d’une épingle sa tête insolite,...

  • Rêves

    14 février 2019 ( #Douze pieds sur terre )

    Rappelle-lui, nous finissions Toujours plus ou moins éventrés Sur un banc mouillé de limons Une fois la crue retirée. Sous le regard des yeux de gaz Qui du fond des cieux, en silence, Tournent leurs mécaniques phases Parmi les restes d’une danse. Les...

  • Jours

    01 décembre 2019 ( #Douze pieds sur terre )

    Chaloupes indécises, les jours qui dérivent, Leurs contenus versant dans les nuits qui les noient, Secrètement font bruire des ondes lascives D’un message caché dans leur coque de noix. Peu d’entre peuvent dire de leurs cargaisons, D’une improbable main...

  • Préméditation

    02 janvier 2020 ( #Douze pieds sur terre )

    A ton enterrement je vais, Le cœur peut-être un peu noué, Comme si je me souvenais De ton miroir que j’ai troué. Chaque aube fondante de mauve, A l’ombre d’une traître pluie, Dans une odeur poisseuse et fauve Qu’exhalent de crasseux ennuis. Et puis quand...

  • Retour au silence

    19 février 2020 ( #Autres textes )

    Vaste main aux fenêtres orangées, comme un front engoncé sous l’éponge du ciel. De là-haut pendent des versatiles au bout de leur fils, indécis immobiles. Dedans filent des vestibules à travers les pendules vernaculaires. Il se conte des ailes mortes,...

  • Berceau

    10 juin 2020 ( #Douze pieds sur terre )

    Etendu yeux ouverts et bras le long du corps, Sur un vieux fond de bois sentant algue et poisson. Il rêve insouciamment, pas plus vivant que mort, Au berceau dont le flot lui fait consolation. D’amarres n’a jamais rien largué nulle part, Ni accroché une...

  • Nébuleuses

    25 juillet 2020 ( #Douze pieds sur terre )

    Grand ciel plein de tourments, où tout semble immobile, Où soudain toute seule une étoile qui file Hante d’un millimètre des rêves avides, Et s’éteint violemment sous la voute impavide. La pensée s’hallucine d’une destinée, Calcule et recalcule des coordonnées...

  • Anthémios

    20 août 2020 ( #Chronique )

    Matin calme. Ville feutrée. Ouatée comme sont certaines aubes automnales. Crincrin des usages. Roulis des habitudes. Rituels contingents. Mais aux sons, mais au bruit, l’espace, ici, demeure sourd. Ici, dans l’anse ou fléchit le cours du canal. Ici, dans...

  • Chimère

    13 septembre 2020 ( #Douze pieds sur terre )

    Alors tu te rendors, mystérieux appétit. Tes langueurs éreintées, sur de lentes pâtures, S’écoulent pesamment, volcaniques bavures, Vers le gosier béat du cœur qui ralentit. Dans les chaleurs mouillées se tend et se dilate La pénombre encensée par les...

  • Liberté

    20 juin 2020

    Toujours te revenir, toujours de longs couloirs, Et n’en jamais finir d’en subir les détours, Et l’attente élimée de parloir en parloir, Où des bibles armées veillent à double tour. Arrimée aux esprits d’une candeur innée, Baignée des prophéties de vieillarde...